L'installation en libéral : combien ça coûte ?

Le 21.12.2021 à 10:00 par Marion Gachignat
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
L'installation en libéral : combien ça coûte ?

Vous avez décidé de vous installer en libéral, la question de la préparation du budget de votre installation est alors primordiale afin de trouver le financement adapté et d’éviter un stress supplémentaire en cas de mauvaise évaluation de vos besoins.

Il est très difficile de donner un montant estimatif du coût d’installation d’un médecin puisque celui-ci va varier selon la spécialité et le secteur géographique d’installation. Le budget d’installation d’un médecin généraliste en pleine campagne sera sans commune mesure avec celui d’un radiologue à Paris !
Plusieurs éléments doivent cependant être pris en compte.

SOMMAIRE
Reprise d'une patientèle ou création de cabinet ? >
Dépenses liées au local professionnel >
L'apport en cas d'exercice en société >
Les dépenses de fonctionnement >

Reprise d'une patientèle ou création de cabinet ?

Envisagez-vous de créer votre cabinet ou de reprendre la patientèle et le cabinet d’un confrère ?

La reprise de patientèle

Si vous décidez de reprendre la patientèle d’un confrère déjà installé, vous allez payer un droit de présentation, qui peut s’élever entre 25 et 30 % de la moyenne des 3 derniers chiffres d’affaires annuels de ce dernier.

Cet investissement peut donc être conséquent, mais vous permettra d’avoir une patientèle et donc un revenu dès le début de votre activité. 

A noter toutefois que la cession de patientèle peut être gratuite, notamment en cas de reprise du cabinet d’un médecin généraliste et dans les secteurs géographiques à faible densité médicale.

Télécharger le modèle de présentation de patientèle proposé par l'Ordre des médecins >

La création de cabinet

Au contraire, si vous préférez créer votre cabinet, l’investissement initial sera moindre, mais vous devrez développer votre patientèle, ce qui peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années.

Il conviendra alors de prévoir une réserve de trésorerie car vos revenus ne seront pas à leur niveau maximal dès votre début d’activité alors que vos charges le seront rapidement.

Dépenses liées au local professionnel

Achat ou location de votre local professionnel ?

  • Si vous faites le choix d’acheter votre local professionnel, il faudra prendre en compte, outre le prix d’achat, les frais de notaire et les éventuels frais d’agence.
  • Si vous faites le choix de le louer, devront être pris en compte l’avance du dépôt de garantie, le paiement d’un ou plusieurs loyers d’avance et les éventuels frais d’agence.  

    Nous vous conseillons de bien relire le bail professionnel avant de le signer afin d’identifier les charges locatives qu’il vous faudra payer, et d’éviter ainsi toute surprise.

Achat de matériel

Lorsque vous débutez votre activité, vous devez aménager votre cabinet. L’achat de matériel est un poste de dépenses qui peut être élevé, en particulier si vous exercez une spécialité nécessitant des investissements importants en matériel (radiologie, échographie…).

Dans tous les cas, et quelle que soit votre spécialité, vous devrez investir dans un bureau, un fauteuil, une table d’examen, du mobilier pour votre salle d’attente, un ordinateur…

Si vous reprenez la patientèle et le cabinet d’un confrère cessant son activité, il est possible que le matériel soit inclus dans le prix de rachat.

Si vous vous déplacez au domicile de vos patients, il conviendra d’envisager l’achat ou la location longue durée (leasing) de votre véhicule.

L'apport en cas d'exercice en société

Si vous choisissez de rejoindre ou de créer une société (SCM, SCP, SELARL, SISA…), il vous faudra acheter des parts sociales dans celle-ci, et régler des droits d’enregistrement ainsi que des frais de rédaction d’acte.

En savoir plus
Les différentes structures d'exercice en groupe >

Les dépenses de fonctionnement 

Lorsque vous vous installez, deux budgets sont à prévoir : un budget d’installation pour toutes les dépenses à engager au jour de votre installation ; mais également un budget de fonctionnement, pour toutes les dépenses qui seront payées régulièrement au cours de votre activité professionnelle.

Celles-ci comprennent les :

  • Charges liées au local : loyer, charges locatives, remboursement de prêt, électricité, eau, téléphone, connexion internet…
  • Charges de fonctionnement : papeterie, consommables (draps d’examens, abaisse langues, masques, speculum…).
  • Charges salariales : secrétaire, femme de ménage, aide opératoire, manipulateur radio, IADE…
  • Taxes et impôts : vous paierez tous les mois ou trimestres des cotisations sociales à l’URSSAF et la CARMF (pourcentage de vos revenus), et tous les ans vos impôts sur le revenus et la Contribution Economique Territoriale.
  • Les cotisations d’assurance (Responsabilité Civile Professionnelle, assurance local professionnel, assurance prévoyance, complémentaire santé…).
  • La cotisation ordinale.

S’installer en libéral est un investissement, mais les banques ne posent habituellement pas de difficultés pour vous prêter les fonds nécessaires.

De plus vous pouvez également bénéficier d’aides à l’installation. 

Pour aller plus loin
De la fin de l'internat à l'installation >
Trouver les solutions pour financer son cabinet >
Pourquoi vous faut-il une assurance local professionnel ? >

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
L’auteur

Marion Gachignat

Marion GACHIGNAT, Juriste expert à la MACSF, titulaire d’un Master 2 en Droit de la responsabilité médicale. Après plusieurs années en gestion de sinistres Responsabilité Civile Professionnelle, elle s'est spécialisée dans la formation des professionnels de santé au sein du CIPS (Centre d’Information des Professions de Santé), sur les thèmes de l'installation libérale et de la responsabilité professionnelle. Elle propose également des entretiens téléphoniques personnalisés gratuits aux professionnels de santé ayant un projet d’activité libérale.

Les solutions MACSF
Je m'installe en libéral

Vous souhaitez vous installer en libéral ? Les experts du CIPS (Centre d’Information des professionnels de santé) vous apportent des conseils et répondent à vos questions (entretien téléphonique gratuit).

Crédit installation

MACSF financement accompagne votre projet d'installation libérale.

À lire aussi

L'installation du professionnel libéral

L'installation du professionnel libéral : médecin, chirurgien-dentiste, professions paramédicales

Professionnel de santé,vous trouverez dans ce guide toutes les informations et conseils utiles pour bien s'installer en libéral : souhaitez-vous...

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner